Pacification de la vie politique

Posté par aep1 le 3 novembre 2009

le FPOC monte au créneau

La pacification de la vie politique devient un impératif majeur, après le simulacre d’élection du 12 juillet 2009, la répression de la marche pacifique de l’opposition le 15 juillet, les interdictions de sortie du territoire devenues de facto assignation à résidence, la sortie de Brazzaville étant elle-même interdite, et la reculade du Tribunal de Grande Instance de Brazzaville du 28 octobre dernier. Cette situation insupportable ne pouvait continuer à perdurer sans une réaction vigoureuse du  Front Uni des Partis de l’Opposition Congolaise FPOC.

Mathias DZON, Ange-Edouard POUNGUI, Emmanuel NGOUÉLONDÉLÉ-MONGO, Clément MIÉRASSA, Guy-Romain KINFOUSSIA et Hervé MALONGA, voilà la ligne d’attaque des leaders du Front Uni des Partis de l’Opposition Congolaise qui a  été reçue ce 30 octobre 2009 à 10 heures par Emmanuel YOKA, Ministre d’Etat chargé du Pôle Souveraineté. Cette rencontre fait suite à une correspondance que le Bureau du Front lui avait adressée en sa qualité de Ministre de la Justice, Garde des Sceaux.

Il ressort de cette rencontre que les mesures injustes et arbitraires qui frappent les leaders de l’Opposition ont été levées. Nous en avons à présent la confirmation, avec le voyage ce dimanche 1er novembre pour Paris, du Général Emmanuel NGOUÉLONDÉLÉ MONGO.

Prenant acte de cette décision par la voix d’Emmanuel YOKA, Ministre d’Etat chargé du Pôle Souveraineté, Ministre de la Justice, Garde des Sceaux, le Front Uni des Partis de l’Opposition  va cependant adresser une correspondance au Ministre pour une confirmation écrite. En effet, le Congo ayant adopté le droit écrit, nous ne pouvons nous contenter des décisions informelles du pouvoir pour qui la volonté du dictateur est source de droit, tandis que sa parole vaut loi et règlement.

Au moment où nous écrivons ces lignes, nous apprenons que le Général Emmanuel NGOUÉLONDÉLÉ-MONGO est arrivé ce matin 02 novembre à Paris, par le vol d’Air France

Nous restons cependant mobilisés et vigilants : la lutte continue !

Didier Mahouèle ma Makita

Publié dans Non classé, POLITIQUE, SOCIETE | Pas de Commentaire »

L’épilogue

Posté par aep1 le 2 novembre 2009

FIN DE NOTRE ASSIGNATION A RESIDENCE

sanstitre.jpgNous sommes désormais libres de nos mouvements et de nos droits, suite à la levée de l’assignation à résidence de facto, dont les leaders du Front des partis de  l’Opposition  moi même y compris, avons été  victimes durant trois mois. Levée annoncée par M. Emmanuel Yoka, ministre d’Etat, chargé de la coordination du pôle souveraineté,  Ministre de la Justice, Gardes des Sceaux .

Prenant acte de cette annonce, nous avons adressé une correspondance au ministre pour une confirmation écrite de cette décision.

La délégation des leaders du Front Uni des Partis de l’Opposition Congolaise qui était reçue ce 30 octobre 2009 à 19 heures par M. Emmanuel YOKA, Ministre d’Etat chargé du Pôle Souveraineté, Ministre de la Justice, Gardes des Sceaux était composée de Mathias DZON, Ange-Edouard POUNGUI, Emmanuel NGOUOLONDELÉ-MONGO, Clément MIERASSA, Guy-Romain KINFOUSSIA et Hervé MALONGA.

Publié dans Non classé, POLITIQUE, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Le Verdict

Posté par aep1 le 28 octobre 2009

La Justice a refusé de dire le droit

Sans surprise, le juge Bayi, président du Tribunal de grande instance a refusé de dire le droit. Il s’est déclaré incompétent. Comme Ponce Pilate, il « s’est lavé les mains ». Ainsi, l’hypothèse que je pronostiquais comme la plus probable, a été confirmée. Je ne voyais pas en effet un juge congolais, annuler un acte du dictateur ! La conséquence de cette décision est la prolongation ad vitam aeternan de mon assignation à résidence à Brazzaville.  Sassou veut m’avoir à l’usure mais il ne m’aura pas ! Entre temps, nous sommes en possession de la lettre du procureur de la République, interdisant certains personnes; principalement les leaders de l’opposition, de sortir du territoire.

Enfin, l’audition de Mathias Dzon par le juge d’instruction, a été reportée au mardi prochain. Enfin, l’hypothèse de  voir les leaders de l’opposition tous défiler au cabinet du juge d’instruction Itoua Priva, n’est pas à écarter. Nous nous y préparons !

Plus que jamais, restons  mobilisés et vigilants !

Bon courage à tous !

La lutte continue !

Publié dans Non classé, POLITIQUE, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Mardi 27 octobre 2009, dernière audience de notre affaire

Posté par aep1 le 26 octobre 2009

Enfin, le dénouement ?

Publié dans POLITIQUE, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Congo-Justice: suite de notre affaire

Posté par aep1 le 16 octobre 2009

Encore un nouveau report

Notre affaire a été de nouveau reportée pour absence de la partie adverse. Elle est reportée au mardi 20 octobre. Il s’agit, selon le juge, d’un « report ferme » c’est-à-dire si la partie adverse n’est pas présente, l’affaire sera jugée  au fond cette fois.

A chaque audience, le public est de plus en plus nombreux et impatient. Ce 13 octobre, le public était encore plus nombreux. Tout porte à croire que l’on joue la montre dans cette affaire, avec ces multiples reports. Notons par ailleurs que le président du tribunal de grande instance qui avait accepté et instruit notre dossier, l’a passé depuis la deuxième audience du 09 octobre à un autre juge.

Publié dans POLITIQUE, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Audience ce mardi 6 Octobre au tribunal de grande instance de Brazzaville

Posté par aep1 le 6 octobre 2009

Congo /Justice

Nous attaquons en annulation pour abus de pouvoir, la décision qui nous interdit de voyager

Le général Ngouolondélé et moi-même avons pris  l’initiative, en accord avec notre conseil maître Amédée Nganga, d’ester en justice et attaquer en annulation, pour abus de pouvoir et pour non respect de la présomption d’innoncence, la décision qui nous interdit de sortir du pays ou de Brazzaville.

Nous sommes donc convoqués à cet effet au tribunal de grande instance de Brazzaville ce mardi 6 Octobre 2009, date à laquelle et censée s’ouvrir cette audience.  Comme aucune décision écrite ne nous a jamais été  opposée jusqu’à ce jour, nous attaquons l’officier de la police des frontières de l’aéroport de Maya Maya, le colonel Dinga Cyril, qui nous l’a notifiée verbalement.

En effet, comment peut-on nous empêcher de jouir de notre liberté d’aller et venir, sans nous avoir préalablement mis en examen?

A supposer même que nous soyons absents au procès que le pouvoir se prépare à intenter contre nous, nous ne pourrions pas  échapper à la justice puisque nous serions dans cette hypothèse, condamnés par contumace ! Quant à la procédure relative à la marche du 15 juillet, après les auditions devant la commission conduite par le général Moukoki, nous sommes sans nouvelles des suites que le pouvoir entend lui donner. Le retour de M. Sassou Nguesso, permettra sans doute d’en savoir un peu plus, d’autant que le centre de décision de toute cette affaire est le conseil national de sécurité, dirigé parDominique Okemba sous la houlette de son oncle Sassou lui-même.

Publié dans Non classé, POLITIQUE, SOCIETE | Pas de Commentaire »

MISE AU POINT AU WEBMASTER DU SITE INTERNET LE MOUSTIQUE

Posté par aep1 le 14 août 2009

Monsieur le webmaster du site Internet le Moustique,

Dans un tract paru sur votre site, ce 12 août 2009, l’auteur qui se cache derrière le pseudo de « Mwana niaou », allègue que je serais « à quelques mètres du poste de Premier ministre de Sassou V ». Il affirme que « tout le monde en parle à Brazza la verte ». Et, pour donner un peu de vraisemblance à son affabulation, il va jusqu’à prétendre que je serais « en froid avec mes anciens amis du Front des partis de l’Opposition congolaise (FPOC) ».

En réponse à ces fariboles grossières, j’aurais pu opposer un silence méprisant, si la démarche de l’auteur ne laissait apparaitre une réelle volonté de nuire, au-delà de ma modeste personne, à ma famille politique. Monsieur Mwana niaou autrement dit Chaton, soyons sérieux ! Je suis à Brazzaville qui selon vous, crisserait de bruits sur mon entrée imminente au gouvernement tandis que je suis le seul à ne pas le savoir !

Non ! N’en déplaise monsieur Chaton, je ne serai plus jamais  le Premier Ministre de M. Sassou V à qui le peuple congolais vient d’infliger un cinglant désaveu, ce 12 juillet 2009, en s’abstenant massivement d’aller voter ! A ce propos, je vous conseille de lire la déclaration que j’ai publiée dans la Semaine Africaine N° 2914 du 28 juillet 2009. Au demeurant, la fonction de Premier ministre existe-t-elle dans la constitution  que M. Sassou s’est taillée en 2002 ?

Par contre, je suis fier de l’appartenance de l’UPADS au Front des partis de l’opposition congolaise  et, si vous aviez pris le soin de vous renseigner, vous auriez appris que j’ai participé activement à la dernière convention du FPOC, qui s’est tenue du 08 au 10 août 2009 au siège de l’ARD, à la tête de la délégation de mon parti. Enfin, pour votre information, sachez que le Secrétaire Général de l’UPADS, le camarade Pascal Tsaty-Mabiala a été reconduit comme Vice Président, porte-parole du Front des partis de l’opposition congolaise. Enfin, je vous conseille de vous informer sur l’organisation du FPOC pour comprendre pourquoi je ne figure pas dans le bureau du Collège des présidents du FPOC.

Ange-Edouard POUNGUI

 

Publié dans POLITIQUE, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Décès du journaliste Machiavel Touadikissa Massanga

Posté par aep1 le 12 juin 2009

Hommage à Machiavel

Je viens d’apprendre avec douleur et profonde émotion, le décès de notre frère Machiavel Touadikissa Massanga, journaliste émérite, chevalier « sans peur » de la plume, grand pourfendeur de la dictature incarnée par Sassou. Nos condoléances les plus attristées à sa famille !

Ange -Edouard Poungui

Ancien Premier ministre, candidat à la présidentielle de 2009 au Congo Brazzaville

Publié dans Non classé, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Flash Info

Posté par aep1 le 12 mai 2009

Incendie à Edou !

De source très sûre et généralement très bien informée, nous apprenons qu’un incendie spectaculaire a ravagé ce lundi  soir, à Edou, les locaux où le chef cobra avait stocké des véhicules et autres objets destinés à sa «campagne». Quelques véhicules seulement ont pu être sauvés. Le chef cobra était apprend-t-on au bord des larmes devant ce sinistre dont l’origine n’est pas connue. Court-circuit ou incendie criminel ? That is the question ! Gageons que cette fois, comme cela touche le chef cobra personnellement, les limiers de Oyo’s Scotland Yard élucideront très rapidement ce mystère.

 A suivre…

Publié dans Non classé, SOCIETE | Pas de Commentaire »

Info Brêve

Posté par aep1 le 6 mai 2009

Dépèche  AFP du 05/05/09

Feu vert d’une juge française pour enquêter sur trois chefs d’Etat africains

La doyenne des juges du pôle financier de Paris a jugé mardi recevable une plainte visant trois chefs d’Etats africains soupçonnés de posséder en France des biens immobiliers financés par de l’argent public détourné, a-t-on appris auprès du parquet de Paris.

Il s’agit des chefs d’Etat congolais Denis Sassou Nguesso, gabonais Omar Bongo Ondimba et équato-guinéen Teodoro Obiang.

Dans une ordonnance de recevabilité partielle, la juge Françoise Desset a estimé que la plainte avec constitution de partie civile déposée par l’association Transparence international France (TI), spécialisée dans la lutte contre la corruption, était recevable, l’association ayant, selon son analyse, juridiquement un intérêt à agir.

Déposée le 2 décembre, cette plainte avec constitution de partie civile concerne les chefs de recel de détournement de fonds publics, blanchiment, abus de bien social, abus de confiance et complicités. Elle vise « les conditions dans lesquelles un très important patrimoine immobilier et mobilier a été acquis en France par Denis Sassou Nguesso, Omar Bongo Ondimba et Teodoro Obiang ainsi que des membres de leur entourage », affirmait l’organisation non gouvernementale dans un communiqué, le 2 décembre.

La magistrate a en revanche rejeté la constitution de partie civile d’un ressortissant gabonais qui avait également porté plainte dans ce même dossier.

L’ordonnance rendue par la magistrate ouvre la voie à une enquête judiciaire…

Publié dans Non classé, SOCIETE | Pas de Commentaire »

 

elan informatique |
Bonjour L'Afrique! |
FÊTE DES AFFAIR'S |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | blog de Nicolas Mary
| Les rumeures du collége cha...
| frankprogrammatios