LE COMITE DE SOUTIEN

Posté par aep1 le 14 février 2009

 Au terme d’une assemblée générale constitutive tenue à Sucy en Brie fin janvier, il a  été  créé un comité de soutien à Ange Edouard POUNGUI, candidat à l’élection présidentielle de juillet 2009 au Congo Brazzaville.

 comitedesoutien.jpg upads.jpg comitedesoutien2.jpg

Le bureau du dit comité se compose de manière suivante.

1-  Président :   Jean Edouard SATHOUD
2- Coordonnateur de la commission communication :

                     Alfred Florent BISSINGOU
3- Coordonnateur de la commission Finance et Matériels :

                   Liliane Gabrielle   SAUTHAT
4- Coordonnateur de la commission Mobilisation : Marcel MBETE
5- Coordonnateur de la commission Organisation des actions :

                   Martial KING  BOULOUD
6- Coordonnateur de la commission Relations avec les partenaires:   

                Anges      Eugène MABIALA
7- Secrétaire administrative : Marie POMBO

Dans une brève intervention prononcée à l’occasion de la mise en place de ce comité, monsieur Jean Edouard SATHOUD, ami du candidat depuis de très longues années, une amitié qui remonte à plus de 40ans, a évoqué les grands traits la biographie du candidat. Laquelle biographie devra être développée lorsque ce dernier sera présenté aux congolais.

 De cette brève évocation, il apparaît que Monsieur Ange Edouard POUNGUI jouit d’une expérience solide en matière de gestion des hommes et des affaires publiques.

Engagé très tôt dans l’action syndicale scolaire et estudiantine, militant politique accompli, Ange Edouard POUNGUI a exercé la responsabilité d’encadrer des jeunes congolais au sein d’associations scolaires et universitaires. Menant de front ces différentes actions et sa formation universitaire, il s’est révélé un élève doué et un étudiant brillant.

Sur le plan politique, Ange Edouard POUNGUI a pris une part active à la création du parti congolais du travail (PCT), dont il fût l’un des membres éminents du bureau politique jusqu’en décembre 1990.

S’agissant de la gestion des affaires de l’Etat et des hommes, il a été successivement Vice-président du conseil d’Etat, Ministre des finances, Premier ministre pendant 5 ans.

Son passage à ces différents échelons de l’appareil de l’Etat congolais a révélé ses qualités de gestionnaire rigoureux et intègre : respect des obligations de l’Etat, tant vis-à-vis des fonctionnaires que des opérateurs économiques, absence de scandales financiers d’aucune sorte.

C’est en tant que Ministre des finances qu’Ange Edouard POUNGUI a pu conduire au nom de l’union douanière et économique de l’Afrique centrale (UDEAC) et avec Valéry Giscard d’Estain, Ministre des finances de la république française, la réforme monétaire qui a débouché sur la création de la Banque des Etats de l’Afrique centrale (BEAC).

Parallèlement, désigné par ses pairs de la sous région, il a représenté l’Afrique centrale au comité intérimaire du Fonds monétaire international (FMI) de 1972 à son départ du gouvernement en 1974, en tant que chargé de la  réforme du système monétaire international où il a siégé avec des personnalités telles que Helmut SCHIMTT, futur Chancelier de la République Fédérale d’Allemagne (RFA) et encore Valery Giscard Estain, futur Président de la République française.

Premier Ministre, il a surtout le mérite d’avoir amené le pays à accepter les réformes qu’appelait la situation économique difficile du Congo au milieu des années 1980.

Sur le plan technique, Ange Edouard POUNGUI a été l’un des cadres les plus compétents dans le domaine monétaire et bancaire. Et dans ce domaine, il a été successivement responsable de la BEAC au Congo et Directeur Général de la Banque commerciale congolaise (BCC).

A ces différentes phases de sa vie publique, Monsieur Ange Edouard POUNGUI a eu à gérer des hommes et des femmes provenant de différents horizons, congolais et non congolais, africains et non africains. Dans cette action multiforme, il a toujours su faire preuve de sagesse, de modération et de réalisme.

Lors de l’apparition du mouvement démocratique en Afrique au début des années 1990, Monsieur Ange Edouard POUNGUI a été l’un des rares membres du bureau politique du PCT à prôner la nécessité de l’ouverture politique de notre pays. N’ayant pas été écouté, il a préféré démissionner de ce parti pour créer quelque temps après son propre mouvement politique. Par la suite, il a noué une alliance organique avec l’UPADS et en est devenu plus tard, c’est-à-dire dans les années 2000, définitivement un membre éminent. Il est actuellement Vice-président de l’UPADS et c’est à ce titre qu’il a été élu candidat de ce parti par le conseil national.

Compte tenu de ce qui précède, il est apparu nécessaire de s’organiser pour faire aboutir cette candidature jusqu’à la victoire. D’où la mise en place du comité de soutien pour conduire cette mission.

Le  Comité de soutien

Laisser un commentaire

 

elan informatique |
Bonjour L'Afrique! |
FÊTE DES AFFAIR'S |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | blog de Nicolas Mary
| Les rumeures du collége cha...
| frankprogrammatios